Le blog

Comment et avec quel outil je me suis lancée dans l’entrepreneuriat

Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler du pourquoi j’ai choisi l’entrepreneuriat. L’entrepreneuriat et moi, ce n’était pas une histoire d’amour et je n’étais pas disposée à créer mon entreprise. À vrai dire, j’ai toujours aimé le salariat et je l’aime toujours d’ailleurs. Alors, pourquoi m’être lancée ?

Pendant ma première partie de carrière, j’ai été salariée dans une entreprise pendant 5 ans. J’étais assez autonome dans la façon de conduire mon travail. Petit à petit, j’ai commencé à me spécialiser et découvrir ce que je voulais faire réellement : mon travail actuel. La problématique était que je ne pouvais pas le faire dans mon entreprise actuelle, car ce n’était pas les mêmes clients, pas les mêmes méthodes et j’irai dire, pas la même philosophie d’accompagnement des personnes et des entreprises.

Dans un premier temps, j’ai donc cherché un travail. Je n’ai trouvé aucune offre d’emploi qui correspondait à mon métier actuel. J’avais quelques années d’avance, car maintenant on m’appelle pour m’embaucher ! Je savais que mon idée était possible, j’avais cette intuition inexplicable que oui, il y avait un besoin dans les entreprises auquel je pouvais répondre. Après quelques recherches, j’avais 2 choix :
– Faire une croix sur le métier de mes rêves et accepter un compromis notamment sur les méthodes
– Tenter l’aventure de me lancer à mon compte

Vous connaissez mon choix. Mais ce qu’il y a derrière ce choix n’est pas si évident que ça. Beaucoup de questions se sont bousculées dans ma tête :

  • Comment faire ?
  • Comment trouver des clients ?
  • Comment créer une facture ?
  • Comment m’organiser ?
  • Où recevoir mes clients ?
  • Quoi proposer comme offre ?
  • Comment faire si je tombe enceinte ?
  • Comment faire si j’ai des mois sans clients ?
  • Comment faire si je n’y arrive pas ?

Avec mon conjoint, nous avons fait un exercice afin de répondre à ces questions ou plutôt afin de lâcher toutes mes peurs. Plein de post-its sur la table, j’ai pu inscrire les pires scénarios catastrophes qui me passaient par la tête.
🡪 La règle est simple : 1 post-it = 1 scénario catastrophe – No limit sur le nombre de post-its. Amusez-vous de vos scénarios catastrophes : « Ne plus pouvoir payer le crédit », « Être devant les huissiers », « Payer mes paquets de pâtes avec des pièces de 2 centimes »… Bref, balancez tout !

Une fois que c’est fait, prenez un pas en arrière pour être en recul sur vos peurs. Enlevez un à un les post-its où vous pouvez avoir une solution. Par exemple : prendre n’importe quel travail à mi-temps m’a permis d’enlever les post-its cités plus haut.

À la fin, faites le point sur les vrais points de blocage s’il en reste. Personnellement, il n’y en avait plus !

Comme je l’ai dit plus haut, aujourd’hui je reçois des offres d’emploi qui me font requestionner ma posture d’entrepreneure. Pour l’instant, je fais le choix de rester à mon compte, car j’y trouve personnellement plus davantage. Je n’exclus pas de revenir au salariat un jour si l’entreprise, les missions et les conditions de travail me correspondent ou tout simplement si mon activité ne fonctionne plus. J’aime bien rappeler cela, car souvent l’entrepreneuriat fait rêver, on va voir des conférences inspirantes et on se dit que tout est possible. Je suis d’accord, tout est possible, mais tout n’est pas forcément simple !


Et toi, c’est quoi tes conseils pour ceux qui hésitent à se lancer ?
Comment t’es-tu lancée ?

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonne-toi !

Envie d’être au courant de nos actualités ?
Rien de plus simple, il te suffit de t’inscrire à notre newsletter !

Retour haut de page